Fatigue, manque de sens? Le Burn out et les solutions.

27 Dec 2017

 

 

En cette fin d’année souvent propice à un temps de break ou on fait le point, où l'on prend de bonnes résolutions de changements bénéfiques pour l’année suivante, j’avais envie de vous partager quelques réfléxions, expériences sur le stress et ce qu’il veut dire surtout. Comment s'expliquer nos états de stress, comment trouver des solutions?

Il se peut bien qu’après cette lecture il y ait déjà un peu de changement.

 

Si vous aussi vous ressentez une heure passée comme une journée entière.

Si vous aussi vous avez du mal à sortir de votre lit même si vous avez dormi 10h.

Si pour vous aussi aller travailler le matin ressemble au poids d’une armure que vous n’arrivez plus à traîner.

Si quand vous rentrez de vacances vous posez déjà des jours car cela vous semble trop insupportable d’y retourner.

Si vous avez l’impression que votre cerveau ne décroche jamais des tracas professionnels même chez vous.

Avez vous déjà sursauté en pleine nuit en vous demandant si vous aviez envoyé un mail?.

Si vous dites régulièrement « qu’est ce que je pourrais inventer pour ne pas y aller? » et que vous y allez quand même.

Si vous avez pris du poids parce que vous êtes tellement exténué que vous mangez tout ce qui passe et surtout ce qui ne prend pas de temps à préparer.

Ou si au contraire vous perdez du poids rongé par la tension.

Avez vous les yeux ouverts en pleine nuit en vous demandant si vos résultats vont être apréciés à leur juste valeur?.

Avez vous le sentiment de n’avoir aucune reconnaissance pour ce que vous faîtes?.

Vous essayez tout ce qui est possible: massages, relaxation, sport…?

 

 

Alors vous êtes bien dans une spirale qui se nomme « stress chronique »à un degré plus ou moins important.

Un ensemble de stimulations pour le moins négatives qui imposent à votre corps tout une adaptation énergivore. C’est parfait rassurez vous, le corps est fait pour cela, sauf si cela dure trop longtemps. 

 

C’est le « chronique » qui devient source de manifestations désagréables: peur, panique, angoisse, tremblements, insomnie, colère, pleurs, fatigue intense, irritabilité…

Le burn out est le moment ou c’est fini. Le corps dit stop à cette adaptation qui a duré trop longtemps et vous dit qu’il en a assez fait et «  que vous n’en avez pas assez fait » pour l’aider!. Le but étant de faire en sorte de ne pas en arriver là.

 

Same old story malheureusement. Je l’ai vécu aussi. Mais ça c’était avant…

 

Votre état n’est pas du qu'à votre charge de travail.

 

En tout cas pas forcément. Si vous travaillez plus de 10 heures par jour voire plus depuis une longue période sans possibilité de vous recharger il est sûr que ce n’est pas physiologiquement acceptable.

 

Souvenez vous d’un moment d’épanouissement dans votre vie professionnelle, souvent ce sont des périodes où l’on a beaucoup travaillé sans ce que soit demandé pour autant.

J’ai le souvenir d’avoir travaillé très tard pendant longtemps sans ressentir aucune fatigue, ni ressentiment à l’égard de l’entreprise car c’était un don « pur » aucune obligation et à cela c’était pur plaisir. 

Mais j’ai aussi le souvenir d’avoir juste travaillé 6h sans trajet et être terrassée à peine 1 heure après avoir commencé.

 

L’environnement, l’attrait pour la fonction fait que le travail est un plaisir. Vous noterez un autre point important: Aviez vous besoin à cette époque d’autant de reconnaissance qu’aujourd’hui?

 

Certainement la réponse sera non. Car votre implication naturelle et non forcée et ce plaisir suffisait à vous remplir de satisfaction, de reconnaissance et d’estime de vous-même.

 

Alors qu’est ce qui a changé aujourd’hui et quels sont les facteurs qui font que vous avez besoin de cette rec